"En de tels moments de terreur suprêmement silencieuse, je ne sais plus ce que je suis matériellement, ce que je fais habituellement, ce que d'ordinaire je veux, je sens et je pense. Je me sens perdu pour moi-même, comme hors d'atteinte. [...] Je me sens vide pur, une illusion d'âme, le lieu d'un être, l'obscurité d'une conscience où un insecte bizarre chercherait en vain ne serait-ce que le tiède souvenir de quelque lumière."  Fernando Pessoa "Le livre de l'intranquillité" Photo : Féebrile

"Ecrire sur la mélancolie n'aurait de sens, pour ceux que la mélancolie ravage, que si l'écrit venait de la mélancolie. J'essaie de vous parler d'un gouffre de tristesse, douleur incommunicable qui nous absorbe parfois, et souvent durablement, jusqu'à nous faire perdre le goût de toute parole, de tout acte, le goût même de la vie."

Julia Kristeva "Soleil noir"